Warning: ob_start(): non-static method wpGoogleAnalytics::get_links() should not be called statically in /home/lbergeret/blog.geekitude.be/wp-content/plugins/wp-google-analytics/wp-google-analytics.php on line 259
Lionel et Cristel au Japon » Compteur Geiger autonome
Accueil > Gadgets, Général > Compteur Geiger autonome

Compteur Geiger autonome

Readability

Compteur Geiger autonome

Voila après quelques vis­ites à Aki­habara et au Tokyo Hacker Space (THS), notre comp­teur geiger auto-​alimenté est presque ter­miné. Il né man­quera plus que le boitier IP65 pour qu’il puisse sur­vivre sur le balcon.

Le mon­tage est composé

  • d’une carte Arduino nom­mée Freakduino-​Chibi de chez Freak­labs (mem­bre du THS),
  • d’une carte de chez cooking-​hacks con­trôlant le tube Geiger-​Müller néces­si­tant une ali­men­ta­tion d’environ 500V,
  • d’un pan­neau solaire (5V 1W) et
  • d’une bat­terie lithium (6000mAh).

Les com­mu­ni­ca­tions sans fils utilisent le pro­to­col 802.15.4 en 2.4Ghz et les don­nées récoltées par le noeud maître sont ensuite envoyées sur Pachube et ThingS­peak. Ces sont deux ser­vices per­me­t­tant de partager en temps réel les don­nées d’un cap­teur, quel qu’il soit.

Ensuite il est pos­si­ble de con­sul­ter les don­nées sous dif­férentes formes sans que notre petit mon­tage né soit sol­lic­ité (liens vers nos mesures Pachube et ThingS­peak).

Les résul­tats sont exprimés en CPM (Coups Par Minute) qui représente le nom­bre d’impulsion reçue par le tube Geiger – Müller par minute c’est à dire le nom­bre de rayons ion­isants ayant tra­versé le gaz con­tenu à l’intérieur du tube. Ce qui sig­ni­fie que plus les radi­a­tions sont élevées plus le CPM sera élevé.

Pour finir suiv­ant les car­ac­téris­tiques de sen­si­bil­ités pro­pres à chaque tube Geiger-​Müller util­isé, ici un tube J305 beta-​gamma, il est pos­si­ble de cal­culer le fac­teur de con­ver­sion entre CPM et microSievert/​heure (table de con­ver­sion).

Si vous avez des ques­tions ou remar­ques n’hésitez pas à nous contacter.

Voila après quelques visites à Akihabara et au Tokyo Hacker Space (THS), notre compteur geiger auto-alimenté est presque terminé. Il ne manquera plus que le boitier IP65 pour qu’il puisse survivre sur le balcon.

Le montage est composé

  • d’une carte Arduino nommée Freakduino-Chibi de chez Freaklabs (membre du THS),
  • d’une carte de chez cooking-hacks contrôlant le tube Geiger-Müller nécessitant une alimentation d’environ 500V,
  • d’un panneau solaire (5V 1W) et
  • d’une batterie lithium (6000mAh).

Les communications sans fils utilisent le protocol 802.15.4 en 2.4Ghz et les données récoltées par le noeud maître sont ensuite envoyées sur Pachube et ThingSpeak. Ces sont deux services permettant de partager en temps réel les données d’un capteur, quel qu’il soit.

Ensuite il est possible de consulter les données sous différentes formes sans que notre petit montage ne soit sollicité (liens vers nos mesures Pachube et ThingSpeak).

Les résultats sont exprimés en CPM (Coups Par Minute) qui représente le nombre d’impulsion reçue par le tube Geiger–Müller par minute c’est à dire le nombre de rayons ionisants ayant traversé le gaz contenu à l’intérieur du tube. Ce qui signifie que plus les radiations sont élevées plus le CPM sera élevé.

Pour finir suivant les caractéristiques de sensibilités propres à chaque tube Geiger-Müller utilisé, ici un tube J305 beta-gamma, il est possible de calculer le facteur de conversion entre CPM et microSievert/heure (table de conversion).

Si vous avez des questions ou remarques n’hésitez pas à nous contacter.

  1. rgomaa
    28/06/2011 à 00:29 | #1

    Dear sir,

    Very good work and nice project, I wonder what type of interface you use between the radiation sensor board and the Mote (WSN) Chibi-home Freaklabs .

    rgomaa

To submit your comment, click the image below where it asks you to...
Clickcha - The One-Click Captcha